“Un univers onirique peuplé de créatures fantasmatiques…”

Peintre de l’inconscient, Mio trouve au fond de lui une source inépuisable de création où le spirituel côtoie les interdits, brave les tabous et facilite le voyage vers l’ailleurs.
Sa peinture d’une folle stridence joue sur les contrastes, les heurts, les ruptures, les dissonances.
Une peinture dans laquelle il faut savoir se perdre pour se retrouver.